Potosi, capitale minière et ville coloniale, un des joyaux d’un voyage en Boliviea

NostaLatina vous prodigue les meilleurs conseils de professionnels pour concevoir un voyage sur-mesure en Bolivie. Pour votre séjour à la carte en Bolivie vous prévoyez de passer Sucre, Uyuni, La Paz, le lac TiticacaPotosi aussi ? Cette ville emblématique du sud du pays recèle autant de richesses minières qu’architecturales. Votre agence de voyage spécialiste de l’Amérique du Sud vous fait découvrir cette destination étonnante qui mérite amplement de faire partie de votre programme de séjour en Bolivie.

Salar-de-Uyuni-Bolivia La ville de Potosi en Bolivie est à la fois maudite et protégée par le Cerro Rico, « la Montagne Riche », qui depuis des décennies alimente la ville en argent, zinc et étain. La richesse de la mine a fait pendant des années la richesse de la ville, dont la couronne espagnole profita jusqu’à l’épuisement du filon. Elle était au XVIIème l’une des plus grandes villes du monde : 200 000 habitants servaient de mains d’œuvre dans les mines, ce qui représente une population supérieure à celle de Paris à la même époque ! Cette supériorité démographique et écologique permit à Potosi d’établir une certaine influence dans l’architecture. La région centrale des Andes vit bientôt apparaître un style baroque influencé par les traditions indiennes. Les maisons sont de couleurs vives pour changer de la couleur ocre du désert, et de charmants balcons en bois viennent agrémenter quasiment chaque fenêtre. Les bâtiments de la ville sont décorés de moulures complexes, à base de torsades et de feuillages, pour exprimer la richesse de la ville.

Et la ville doit sa richesse à ses veines d’argent qui affleuraient à même le sol. Potosi fut longtemps avant la Révolution Industrielle précurseur en matière d’infrastructure minière : 22 réservoirs (lagunas) étaient entièrement dédiés à la production d’énergie hydraulique pour mettre en marche les 140 moulins (ingeniosou) à tamiser les résidus d’argent. L’argent était alors envoyé dans des fours (huayras) et moulé en lingot. Mais cette activité rentable se fit au prix de la perte de milliers de vies indiennes qui viennent, encore aujourd’hui, s’enfoncer sous terre pour toucher une faible paie.

100_8351Cependant les conditions de travail se sont largement améliorées depuis l’époque coloniale, même si cela reste toujours un métier dangereux. Pour ceux qui souhaitent découvrir le travail des mineurs et échanger avec eux lors d’un voyage en Bolivie, il est possible de visiter la mine Maria del Carmen. Sur le Cerro Rico de Potosi se sont près de 5 000 entrées de mines qui ouvrent les entrailles de la montagne. La visite tourne autour de la descente dans les galeries et du travail « technique » des mineurs, qui expliquent comment extraire le métal de la roche, le sortir d’une mine par wagon, le trier… Au marché minier vous pouvez acheter divers cadeaux à offrir aux mineurs : de la coca, de l’alcool, de la dynamite. Cette expérience vous rendra plus sensible au travail de ces mineurs de fond et mieux comprendre sur quoi s’établit la richesse historique de la ville de Potosi.

Pour compléter la visite de Potosi, il ne faut pas rater la Casa de la Moneda, l’un des plus importants musées historiques d’Amérique Latine. Dans ce magnifique bâtiment du XVIIIème siècle est exposée une belle collection de peinture religieuse de l’Ecole de Potosi ainsi que les outils servant à frapper la monnaie de l’époque. Le couvent de Santa Teresa mérite à lui seul bien deux heures de visite. Il était alors un couvent destiné à héberger les adolescentes de la noblesse locale et étaient alors soumises à la vie religieuse des plus stricts. Les parents versaient une dot faramineuse pour y placer leur fille et ainsi accroître la renommée du couvent.

100_8373La richesse de Potosi va bien au-delà de ses mines. Le patrimoine de Potosi lui a valu d’être déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Vous pouvez encore y voir, à côté de la Casa de la Moneda, le vieux quartier de Kantumarka, la plaza principal, la cathédrale, la Calle Bolivar, le boulevard Potosinos dans le centre historique de Potosi.

Depuis Potosi vous pouvez continuer votre voyage vers Sucre. Potosi est aussi le point de départ pour explorer le Salar de Uyuni ou d’autres destinations que vous pouvez trouver à volonté sur notre site et notre blog. A bientôt dans la confection de votre voyage sur-mesure en Bolivie !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s