Voyage au Honduras: séjour balnéaire à Bahia

LA-CEIBA-IN2Il fait très bon de voyager aux Iles de la Bahia. Durant votre séjour sur-mesure au Honduras, l’on vous conseillera très fortement cette destination balnéaire pleine de charmes et de soleil. Dans les eaux de la mer des Caraïbes et à une encablure de la deuxième plus grande barrière de corail au monde, partez pour un séjour balnéaire au Honduras qui vous rappellera les belles images que l’on se fait de cette région du monde. Les Mayas, Christophe Colombs et les pirates qui écumaient les mers ont façonnés l’histoire et la culture de cet archipels qui oscille entre Caraïbes, Amérique Centrale et Europe. NostaLatina, votre spécialiste du Honduras, vous présente cet archipel de beauté.

Avant d’être une terre de métissage, les îles de la Bahia sont des îles caribéennes qui font rêver : l’eau y est chaude et transparente, le sable blanc pur, le temps clément. Utila, Roatan et Guanaja sont les trois îles majeures de l’archipel, en plus des nombreux îlots et de la barrière de corail qui l’entoure. Justement, parlons-en de cette fameuse barrière de corail. Saviez-vous qu’elle représente la deuxième plus grand récif corallien du monde après la grande barrière de corail d’Australie ? Elle attire chaque année des plongeurs curieux de découvrir les merveilles de ce récif corallien. Les plus beaux sites de plongés sont sur l’île de Utila aux dires des amateurs…

Elles sont situées à moins de 50km de la côte nord du Honduras et accessible par bateau depuis le port de la Ceiba. C’est un moyen avec plus de charmes et d’authenticité pour y accéder, surtout après un voyage au Honduras. Les îles vivent de la pêche et des ressources marines, cependant l’économie locale est en train de faire la part belle au tourisme. L’ambiance sur Utila est plutôt décontracté et les prix abordables alors que Roatan et Guajana sont sur un marché plus haut de gamme. La plupart des voyageurs séjournent à West End sur Roatán, néanmoins Utila reste l’île la moins chère.

Le métissage de l’île est le résultat de passages successifs sur ce morceau de Caraïbes. Si les Mayas avait vécu puis disparut de l’île bien avant l’arrivée des Espagnols, c’est Christophe Colomb qui ouvrit les îles de la Bahia aux Européens en 1502. Les indigènes de l’île furent réduits à l’esclavage et envoyé dans les mines du Mexique ou dans les plantations de canne à sucre à Cuba. La prospérité et la richesse qui circulait entre ces îles attirait beaucoup les convoitises et devint la cible privilégiée des pirates français, hollandais et britanniques. Ces derniers ont laissés en héritages de nombreuses villes nommés par leur soin (Pumkin Hill, Coxen Hole, Diamond Cay…) et des forts. Les Garifunas s’installèrent en 1797 sur Roatan, déportés sur l’île de Roatan par les Britanniques suite à une révolte. Aujourd’hui encore et A de nombreux égards, ces îles demeurent davantage tournées vers la Grande-Bretagne et les Etats-Unis que vers le continent hondurien. On y parle un anglais fortement empreint d’antillais.

Une pause détente dans l’archipel de la Bahia après un voyage sur-mesure au Honduras ? C’est tout à fait possible avec NostaLatina. Vous pouvez encore prolonger votre voyage en passant du côté guatémaltèques et découvrir le site archéologique de Quirigua. Découvrez nos suggestions d’itinéraires et idées de séjour sur notre site Internet, vous y trouverez une mine d’informations pour concevoir votre séjour sur-mesure.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s