Voyage au Panama : Le Panama, au-delà du canal

Partie pour un voyage de repérage approfondi au Panama et au Costa Rica, j’aimerai vous faire profiter de quelques feuilles de route qui font la coulisse de fabrication de vos prochains voyages sur-mesure au Panama ou vos prochaines vacances en famille au Costa Rica.

P1140586PanamaCe pays, grand à peine plus qu’un dixième de la France, peuplé par plus de trois millions d’habitants dont sept groupes d’indigènes en régions autonomes (les comarca), est une vraie énigme. Le pouvoir de séduction du Canal a littéralement fait de l’ombre à tous les autres intérêts touristiques et culturels pendant des dizaines d’années. Quand on parle d’un voyage au Panama, on parle toujours du Canal de Panama et ses prouesses techniques, de la ciudad de Panama et éventuellement de la province de Panama où tout se centre sur le canal, et, éventuellement on se demande ce qui reste à découvrir dans ce pays de la forme d’un S couché.

Après presque huit heures de bus et de formalités, le bus nous dépose à David, ville située à l’extrême Ouest (Sud) du pays, le premier contact avec le Panama. Après la jungle épaisse au Costa Rica, ici la nature semble différente: climat plus sec, plus chaud, le soleil tape plus fort, et la végétation ressemble plus à celle d’une savane que d’une jungle. On dépense indifféremment en dollar américain ou en balboa (dont on ne voit que des pièces d’ailleurs), à un niveau plus impliqué qu’au Costa Rica où l’on dépense tout de même en colon en parallèle. Les gens parlent avec un accent complètement différent, quasi indéchiffrable. C’est avec une intonation chantante, tous les « s » ne sont pas prononcés, les « z » se prononcent « ss », le vocabulaire panameninos… le tout à une vitesse de lumière.

P1140847P1140889
P1140854

La Ciudad de Panama, jeudi 27 février 2014

La matinée a été dédiée à l’excursion que beaucoup de voyageurs considèrent comme le but de leur voyage au Panama, le pays de l’isthme: le mirador de Miraflorès. Le centre des visiteurs du canal a été créé de toutes pièces pour que les visiteurs puissent profiter du passage des bateaux et apprendre l’histoire et le fonctionnement du canal. L’ambiance ultra touristique n’arrive pas à altérer l’émotion qui règne sur ces lieux quand on voit un de ces montres de mer avancer au pas de mules (c’est ainsi qu’on appelle les locomotives qui aident à la manœuvre) dans ces étroits passages qui montent en escaliers du Pacifique à l’Atlantique: 26 mètres de dénivelé sur trois jeux d’écluses.  Quoi qu’on ait entendu, lu et parlé, la vue plongeante sur l’écluse de Miraflorès dépasse l’imagination et laisse le visiteur ébahi devant une telle merveille. L’an dernier, les panaméens fêtaient les 500 ans de la découverte du pays par Vasco Nuñez de Balboa, cette année, c’est l’année du Centenaire du Canal de Panama. Les festivités sont prévues tout le long du mois d’août!

P1140701

La suite pour les NostaLiens…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s