Voyage au Pérou: Le couvent de Santa Catalina à Arequipa

If your trip pass by Arequipa, the white city, in Peru, you cannot miss the Santa Calalina visit. Santa Catalina a été construit, à la fin du XVIe siècle, au cœur d’Arequipa, aujourd’hui la deuxième ville du Pérou après Lima. On dirait une petite ville dans la ville, avec ses patios fleuris, ses petites places et fontaines, ses lavoirs et cuisines, et ses ruelles sinueuses, mais personne n’y a jamais vécu comme dans une ville. C’est en fait un couvent avec ses églises, chapelles, et cloîtres. Le couvent de Santa Catalina est l’un des plus anciens et des mieux conservés au monde.

 SantaCat3

Le couvent a été fondé en 1579. Il couvre un espace de plus de 20 000 m2. Les murs sont en sillar, une roche volcanique, et sont recouverts d’un enduit rouge, blanc ou bleu, ce qui ajoute encore du charme à l’architecture du couvent. Il a pu compter jusqu’à 500 pensionnaires à son apogée. Aujourd’hui, seulement une quarantaine de religieuses y vivent et elles occupent le quart de sa superficie. Les visiteurs sont autorisés à visiter les lieux depuis 1970. Les religieuses de ce couvent ont toujours fait partie de l’Ordre du Carmel. Elle étaient pour la grande majorité issues de familles aristocrates espagnoles et étaient souvent les cadettes, les aînées étant vouées à se marier. En rentrant dans le couvent, les futures Carmélites apportaient une dot, qui allait servir à enrichir le monastère.

14. CONVENTO DE SANTA CATALINA, AREQUIPALes religieuses respectent les vœux de pauvreté et de silence qu’elles ont prononcés, bien que l’on sait que durant l’histoire de cette forteresse, ce ne fut pas toujours le cas, notamment pendant la période coloniale et les magnificences qu’elle a amenée. En effet, certains écrits retracent la légèreté de l’attitude de ses habitantes au début du XIXe siècle, avec des dîners luxueux, des conversations frivoles et la présence d’esclaves. Cela amènera le Vatican à envoyer une dominicaine qui, dès son arrivée, va supprimer la dot, libérer les servantes et obliger les Carmélites à respecter les règles que leur impose leur ordre.

On trouve aussi au sein du couvent un petit musée archéologique abritant des objets des cultures nazca et chimu, mais également une pinacothèque remplie de toiles de l’école de Cuzco (mouvement artistique catholique des XVIe et XVIIe siècles), et la cellule de la Sœur Ana de Los Angeles Monteagudo, élue supérieure du couvent en 1648 et béatifiée par le pape en 1985 pour les nombreuses prédictions et miracles qu’elle aurait réalisés.

Lors de votre prochain voyage au Pérou, vous ne pouvez manquer de découvrir le couvent de Santa Catalina, petite ville dans la ville et trésor d’histoire au sein d’Arequipa, perché à plus de 2600 mètres dans les Andes. Partez avec NostaLatina, votre agence de voyage sur mesure, spécialiste de l’Amérique latine.

Voyage au Pérou, couvent de Santa Catalina, Arequipa, carmélites

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s