Voyage en Amérique latine sur la Panaméricaine  

La Panaméricaine n’est pas une route en soi, mais un mythe. Concevoir un voyage sur-mesure en Amérique Latine le long de la Panaméricaine, c’est s’offrir de manière originale un contient époustouflant. Du Mexique jusqu’à la pointe sud du Chili – Argentine, la Panaméricaine vous emmènes dans de vastes contrés à la rencontre des populations qui ont habités ces paysages pendant des décennies. NostaLatina, votre agence spécialiste de l’Amérique Latine, est à vos côtés pour concevoir un road-trip inoubliable.

« 7000 km (on en a fait un peu plus de 7500 km à la fin), de Iguazu (Brésil-Argentine) à Chiclayo (Pérou), cinq pays, 7000 km, 4700 m de dénivelé, des températures  allant de 30°C à –25°C, un roadtrip d’un mois, deux coéquipiers, un Dodge Camper (véhicule aménagé) et un carnet de route à remplir et un délai à respecter !

argentine panamericana roadtrip

Route d’Argentine

Des chutes d’Iguazu, nous partirons pour les Andes Argentines et ses montagnes multicolores, traverserons le désert d’Atacama et ses volcans, monterons sur le Salar d’Uyuni et le lac Titicaca, et découvrirons la Cordillère blanche au Nord Pérou… voilà notre Symphonie Andine nous promettait pendant un mois avant le départ. »

equateur panamericana

 Voici le récit de notre chef de projet durant son road-trip en Amérique Latine. Le voyage le long de la Panaméricaine est un enchaînement d’étapes pays après pays pour découvrir au mieux le contient sud-américain. Bien sûr, il n’est pas véritablement idée d’avaler les quelques 25 000km que représente ce réseau de structures routière, mais de profiter des sites, des paysages et des cultures traversés par quelques itinéraires.

Exif_JPEG_PICTURE

Le voyage en  camping est probablement le moyen le plus adapté et le plus chouette pour parcourir l’Amérique Latine. En 25 jours exactement nous avons pu faire ce qu’on fait habituellement pendant le double du temps avec la moitié du budget, et surtout un plaisir immense de la sensation de la liberté et de confort. Enfin cette notion de confort doit parfois être nuancée !

 Puisque avec cette façon de voyager, nous avons troqué des déroulements d’habitude que sont « transfert à l’hôtel » ou autre  « départ en excursion avec guide parlant…. » contre « la batterie ne se recharge pas, il faut trouver un garage » ou encore « là il y a un marché, on fait des provisions ? », ou encore « avec quel poisson le ceviche donne le meilleur goût ? »  (je le sais désormais : le thoyo pour une majorité de péruviens, et pour moi, le pejerrey sans peau, c’est délicieux mais quel sacrifice pour la cuisinière car il y a vraiment du boulot) » …

 Vivre (presque) comme les habitants, ce qui nous a ouvert les yeux, ce qui nous explique beaucoup de zones d’ombres et de doutes engendrés lors des autres voyages qu’on a fait autrement.

Perou Panamericana

Route au Pérou

Mexique, Guatemala, Pérou, Chili, Argentine… Tous ces pays ont en commun d’être sur le même contient. Il y a-t-il un « air de famille » tout de même entre eux ? D’abord, la langue et par corrélation, les civilisations. Les Espagnols sont venus au 16è siècle pour conquérir les terres et les pays des civilisations locales aux noms d’Inca, de Mayas… C’étaient les dernières civilisations connues avant l’arrivée de Christophe Colomb. Elles portent à juste titre la dénomination « civilisation précolombiennes », mais avant elles, ils en existaient autant que le nombre d’ethnies et de peuples en Asie : les fouilles archéologiques mises à jours régulièrement l’existence des cultures plurimillénaires enfouies sous la terre et sous le sable : ica, paracas, chimu, mochica, tinawaku pour citer les plus connus, sans compter des cultures encore bien vivantes à ce jour : aymara, quechua, guarani parmi tant d’autres. La langue espagnole est parlée par tous, ce qui facilite le voyageur voulant s’initier aux vocabulaires de Cervantès, mais je ne suis pas sûre que les Français ont plus de facilités que d’autres pour apprendre correctement cette langue. Toutefois, le fait de parler espagnol, voire fragnol facilite grandement les échanges dans la vie quotidienne. Il arrive après la question géographiques : Le changement d’altitude influence radicalement le paysage, l’infrastructure, l’économie, la façon de vivre, voire les habitants, et, par ricochet, l’intérêt touristique. Les Andes, la pampa (la plaine), et l’Amazonie forment l’essentiel du continent.

Costa Rica Panamericana

 

Donc que voir, que faire, quand et où partir ? Et bien… tout dépend de votre itinéraire ! Et là est tout l’intérêt d’une agence de voyage sur-mesure : nous connaissons nos destinations et sommes à même de répondre à vos questions concernant le voyage que vous avez en tête. Ainsi nous programmons vos voyages selon vos desiderata en apportant nos conseils et notre expérience.  Nous mettons à votre disposition notre site Internet et notre blog pour trouver des idées d’itinéraires… et de routes panaméricaines !

 Costa Rica Panamericana 1

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s