Voyage au Lac Titicaca bolivien

Nombreuses sont les légendes qui entourent le lac Titicaca, tout comme le sont les projets de voyage en Bolivie sur ses rives. La multitude des îles, la culture des indiens Aymaras, les ruines Incas et Mayas, la neige de la Cordillère des Andes… Il y a tant à faire et tant à voir au lac Titicaca ! NostaLatina, votre agence spécialiste de l’Amérique Latine, vous donne les meilleurs conseils pour concevoir votre séjour sur-mesure en Bolivie.

 Avec ses 8 562km², le lac Titicaca est le deuxième plus grand lac d’Amérique du Sud. Plus connu que son homologue le lac Maracaibo au Vénézuela, il est aussi le plus haut lac navigable du monde à près de 3 800m d’altitude. Il est difficile de dire ce qui attire tant dans le lac Titicaca, c’est certainement tout à la fois. Les îles pelées et leurs cultures en terrasses, les roseaux des îles des Uros, les vestiges des civilisations Incas et Mayas, passer une nuit sur une des îles paisibles et regarder le coucher du soleil… La légende raconte que les hommes vivaient tranquilles et heureux dans la vallée, avec la seule et unique interdiction de prendre le feu sacré au sommet de la montagne. Poussés par le Diable, les hommes s’emparèrent du précieux butin et ainsi déclenchèrent l’effroyable colère des dieux qui lâchèrent alors les pumas. A la vue de ce massacre, Inti, le dieu du Soleil, se mit à pleurer, tant et si bien qu’un lac prit forme. Seul un homme et une femme avaient survécu au déluge et ils découvrirent les pumas pétrifiés dans la pierre. Le lac s’appela alors « Titicaca », le lac des pumas de pierre.

Le meilleur moyen de découvrir le lac Titicaca est certainement par ses îles. Si 80% de la superficie du lac se trouve au Pérou, une partie des quarantaines d’îles du lac se trouvent tout de même en Bolivie. La plus connue d’entre elle est certainement l’Isla del Sol, l’île du Soleil. Elle doit son nom à une autre légende qui veut que le fils et la fille du Soleil soient nés à cet endroit. Il faut 1h30 en lanchas (bateau à moteur) pour atteindre l’île. Les ruines de Pilkokaina et Chinkana offrent quelques vestiges de l’époque Incas. Pour profiter du paysage, empruntez le sentiez des crêtes : paysages époustouflants et vues sur la Cordillère des Andes garantie. Plus petite que l’île du Soleil, l’île de la Lune présente un duIñak Uyu (temple du Soleil), magnifique vestige Maya. L’île de Quewaya est une des îles appartenant aux Uros, une tribu indienne aujourd’hui éteinte mais entretenus par les indiens Aymaras. Leur projet de tourisme durable repose sur la construction de maisons « vertes » et d’îles flottantes crées avec un matériau abondant sur le lac : le roseau.

Pour poursuivre l’immersion dans les eaux profondes du lac, nous vous proposons un extrait de carnet de voyage en Bolivie :

A 3800 mètres d’altitude et avec près de 8000 km² de superficie, Titicaca est le lac navigable le plus haut du monde avec une quarantaine d’îles: la plus importante étant Taquile et l’Isla del Sol et de la Luna du côté Bolivien. La promenade en bateau en totora (roseau, le matériel servant à constituer l’île, maison, et le reste pour les habitants d’Uros) est plutôt paisible, mais les villages deviennent depuis quelques années très touristiques tout de même. On a vu même un panneau solaire qui sert à faire marcher la télévision dans une des maisons ! Puis le bateau à moteur nous reprend pour aller sur Taquile, à une heure de là. Déjeuner sur l’île dans un restaurant tenu par les gens du village, avec vue imprenable sur le cadre magnifique du lac. Ils m’ont permis, avec l’aide de ma guide, Denise, de venir à la cuisine pour mijoter les légumes que j’ai achetés ce matin au marché. Au menu : poisson du lac, comme ça se doit, avec une soupe de quinoa, cette céréale à grains minuscules typique du coin, délicieux. Le soleil tape très fort, un petit spectacle des villageois est improvisé sur le jardin derrière. Les plus courageux suivent Denise pour faire une petite randonnée à travers l’île, je préfère redescendre au bateau et faire le tour de l’île pour les récupérer sur des plages sauvages (le mot est peu) de sable blanc avant de rentrer à Puno. Après tout un micmac, je suis enfin arrivé à acheter mes bateaux en roseaux de l’île d’Uros et suis rentrée à Paris avec. Ils trônent fièrement désormais  dans notre bureau à Paris ».

Depuis le lac Titicaca, vous pouvez traverser la frontière et poursuivre votre route par un voyage au Pérou. Pour d’autres idées de séjour sur-mesure en Amérique du Sud, n’hésitez pas à venir sur notre site Internet et notre blog, vous y trouverez les idées et les conseils dont vous avez besoin pour concevoir votre voyage à la carte en Bolivie.100_7777

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s